Lettre Ouverte

Chaque année, le 10 décembre a lieu la journée des droits humains. C’est en effet à cette date que la Déclaration Universelle des Droits Humains a été adoptée en 1948. 72 ans ont passé, mais les défenseur.e.s des droits humains de partout dans le monde s’exposent toujours à de grands dangers. Ça se passe aussi dans notre propre pays. Par exemple, en novembre, 17 syndicalistes ont été condamnés, dont l’actuel président de la FGTB pour avoir mené une action sociale.

C’est pourquoi nous souhaitons lancer un appel pour que soit protégé partout dans le monde le travail important des défenseur.e.s des droits humains et des mouvements sociaux.

Bien que les mouvements sociaux et les défenseur.e.s des droits humains font face à la répression depuis longtemps dans certains pays, cette tendance s’est aggravée pendant la pandémie de coronavirus. La violence à l’encontre des représentant.e.s des syndicats, des organisations de défense des droits humains et de l’environnement est en augmentation dans de nombreux pays. Ces personnes sont victimes d’intimidation, de harcèlement, de fausses accusations, d’arrestations illégales, d’enlèvements et même de meurtres.

Bernardo Caal Xol, du Guatemala, a été arrêté il y a plus de deux ans dans sa région natale de Cobán. Des multinationales, entre autres espagnoles, sont en train de construire des barrages dans cette région, s’appropriant ainsi des terres et polluant l’environnement. En outre, les multinationales ont détourné l’eau de sorte que les villages sont confrontés à des pénuries d’eau. Bernardo a organisé les communautés indigènes locales et a, pour cette raison, été condamné à 7 ans et 4 mois de prison.

Dans le Honduras voisin, se battre pour protéger l’environnement vous met en danger de mort. Ce pays est l’un des plus dangereux pour les activistes de l’environnement. D’après Global Witness, plus de 120 militant.e.s ont été assassiné.e.s depuis 2010, tandis que d’autres sont en prison. Huit militant.e.s du village du Guapinol sont détenu.e.s depuis 2015 en raison de leur opposition à deux entreprises minières qui empoisonnent les sources d’eau pour des milliers de personnes.

La Colombie est le pays le plus dangereux au monde pour les syndicalistes et les militant.e.s des droits humains. En octobre, Jayder Quintana, militant syndical et défenseur des droits humains, âgé de 18 ans, a été assassiné. Il était membre du syndicat Fensuagro. Depuis la signature de l’accord de paix en 2016 entre le gouvernement colombien et la FARC, plus de 1000 militant.e.s ont été assassiné.e.s.

Aux Philippines, Zara Alvarez était une militante pour le droit à la santé et les droits humains. Le 17 août 2020, Zara a été assassinée brutalement en raison de son engagement dans sa communauté. Plusieurs ONG belges ont fait part de cette affaire à l’ambassadeur des Philippines. Sans la moindre réaction à ce jour.

Thierry Bodson, le président de la FGTB, et seize autres syndicalistes ont été condamnés le lundi 23 novembre pour « entrave méchante à la circulation » à des peines de prison avec sursis et des amendes allant de 600 à 4.800 euros par le tribunal correctionnel de Liège. Après la condamnation du président de la FGTB Anvers Bruno Verlaeckt il y a deux ans, cette nouvelle condamnation de syndicalistes est extrêmement préoccupante. Elle mets en péril l’action sociale, le droit de grève et le droit de faire un piquet de grève. Stop à la criminalisation des mouvements sociaux.

Nous vous adressons les demandes suivantes :

Que soient protégé.e.s les défenseur.e.s des droits humains et les mouvements sociaux, d’abord dans notre propre pays. En Belgique aussi, des syndicalistes sont victimes de licenciement ou de condamnation en raison de leur engagement, alors même que le COVID-19 a démontré l’importance d’une bonne protection des travailleur.se.s. En outre, des mouvements de protestation récents, avant et pendant la pandémie, ont fait l’objet de répressions dures. Les mouvements sociaux jouent un rôle crucial dans la protection des travailleur.se.s et la consolidation des droits humains.

Que soient protégé.e.s les défenseur.e.s des droits humains et les mouvements sociaux partout dans le monde. Nous rappelons que la situation est dramatique à cet égard aux Philippines, en Colombie, au Guatemala et au Honduras. Plusieurs organisations de la société civile belge collaborent dans ces pays avec des organisations partenaires qui font l’objet de fortes pressions. Nous vous demandons de faire part de cette situation très grave auprès des ambassadeur.rice.s des pays concernés.

Qu’une politique extérieure cohérente soit menée sur la question de la protection des droits humains. Nous trouvons inadmissible que la Belgique et l’Union Européenne concluent des accords commerciaux avec des pays comme la Colombie, qui assassine des activistes de façon systémique, ou que notre pays ait des liens commerciaux avec un pays comme l’Arabie Saoudite, qui finance le terrorisme ou normalise la coopération avec des entreprises israéliennes de défense. Et ce ne sont là que quelques exemples.

Ce 10 décembre est pour nous l’occasion d’attirer votre attention sur cette situation. Nous sommes impatient.e.s de pouvoir entamer des échanges constructifs.

Signataires:

intal
Viva Salud
Solidagro
Vrede vzw
FOS- Socialistische Solidariteit
SolSoc – Solidarité Socialiste
ABVV-FGTB
De Algemene Centrale-ABVV/La Centrale Générale-FGTB
ACV Puls
ACV Provincie West-Vlaanderen
Sama Sama
Solidair met Guatemala
Honduras Werkgroep
Dwagulu Dekente
GAPP – Gents Actieplatform Palestina
Masereelfonds
Vluchtelingen Ondersteuning Sint-Niklaas
WSM
UPB (Ugnayang Pilipino sa Belgium)
Vormingplus Waas-en-Dender
Progress Lawyers Network
Quinoa asbl
Hart boven Hard
11.11.11
CNAPD
Beweging.net Limburg
Beweging.net Vlaams Brabant & Brussel
Internationaal Comité vzw
Broederlijk Delen
Dwagulu Dekkente
Vredesactie
Trias
Oxfam Wereldwinkel Belsele
Cubanismo.be

Vous souhaitez signer notre carte blanche en tant qu’organisation? Envoyez un email à veronique.coteur@intal.be avant le 5 décembre.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s

Maak je eigen website aan bij WordPress.com
Aan de slag
%d bloggers liken dit: